Attention, jeux dangereux

Attention, jeux dangereux

Source : http://www.afpssu.com/dossier/jeux-dangereux-danger-des-jeux-violents-a-lecole/

 

Ce sont des pratiques qui mettent en danger la santé physique et/ou morale. Ils sont le plus souvent exercés à l’école  sous la pression du groupe. Aujourd’hui cela touche tous les enfants. Il en existe plusieurs types : les jeux de non-oxygénation ( jeux d’asphyxie) et les jeux d’attaque ou d’agression et les jeux de défi dont le dénominateur commun est l’usage de la violence physique gratuite, généralement par un groupe de jeunes envers l’un ses membres.

 

Pratiqués par 4 enfants sur 10 en primaire, ils peuvent provoquer des accidents (article du 18/10/2016) mais aussi des décès.

 

► Les différents types de jeux dangereux

Les jeux de non-oxygénation, d'évanouissement :

  • Les jeux de strangulation et de compression : striction du cou soit par compression à l’aide des pouces, ou des mains, soit par strangulation à l’aide de différents liens (écharpes, foulard…) ou par pendaison
  • Les jeux avec apnée comme le jeu de la tomate.

Les jeux d’agression

violence physique ou psychologique, perpétrée par un groupe de jeunes envers un enfant seul.  Dans cette catégorie il y a le "happy slapping", où l'aggression est filmée pour être diffusée via les réseaux sociaux. Cette pratique est punie par la loi ; celui qui filme et ceux qui diffusent sont égalmement passibles de peines.

Les jeux de défi

Tous ces jeux s’appuient sur le principe du «t’es pas cap» . Au sein d’un groupe, la recherche d’exploits, de défi, va conduire un ou plusieurs jeunes à pratiquer des activités toujours plus dangereuses

 

► A votre disposition :

 

Un article dans La Voix des Parents, magazine de la PEEP

Une brochure de sensibilisation de nos voisins belges

 

Deux plaquettes d'information réalisées par le département du Rhône :

 

le site de l'APEAS : https://jeudufoulard.com/

 

Des ouvrages pour en parler avec les enfants

 

  • Les conseils de Célestin : je dis non aux jeux dangereux/ BRIANT Véronique – Pocket Jeunesse, 2006, 24 p.

 

Célestin, petit fantôme, donne ses bons conseils pour enfants et parents. Une petite histoire illustré
e et un cahier parents composent ce petit ouvrage.
A la piscine, certains enfants ont peur de l’eau et d’autres veulent relever des défis. Mais lorsque
deux garçons tentent de rester le plus longtemps possible sous l’eau, jusqu’à risquer de se noyer, l’intervention du petit fantôme Célestin est salutaire.
 
  • L'école d'Agathe - Vol. 10 : Le super jeu de Zoé/ PAKITA - Rageot, 2001, 32 p.
Zoé a inventé un jeu génial pour la récréation : le " Chiche que t'es cap ".
 
 
  • Un petit air et puis s’en va/ VANNEAU A.-Z., PASQUET M. – Ed. Pour penser à l’endroit, 2008 –20 p.
"Tout commence lorsque deux enfants retrouvent un gant dans la cour de récréation. Un gant rouge qui rappelle à Lola son amie Albane. Albane est morte. Morte d'avoir joué. Morte d'avoir voulu toucher les étoiles. Morte d'avoir laissé l'air s'échapper peu à peu de son corps.
«Un petit air et puis s'en va» raconte une histoire triste qui ne devrait plus être vraie.
"L'ouvrage, cautionné par Françoise Cochet, présidente de l'APEAS (Association de Parents d'Enfants Accidentés par Strangulation) a pour but d'accompagner cette association dans l'information et la prévention des dangers du jeu du foulard et de ses dérivés auprès des jeunes, des familles, des professionnels de l'éducation, de la santé et de la justice.
 

Vous avez connaissance de jeux dangereux dans votre entourage ?

Prévenez la direction de l'école/établissement et mettez-vous en contact avec les représentants de parents d'élèves !